Language switcher

Social Icons

Text Resize

BrowseAloud

News

TORONTO, le 4 juin 2018 – La voix de l’Ontario pour les soins primaires complets et régis par la communauté porte un nouveau nom, et c’est officiel à compter d’aujourd’hui : l’Alliance pour des communautés en santé.

L’attaque contre le Centre culturel islamique de Québec le week-end dernier nous a choqués et attristés, et nos pensées accompagnent les familles et les proches des victimes de ce terrible crime haineux.

Malheureusement, la fusillade dans la ville de Québec n’est pas un incident isolé, mais plutôt une manifestation extrême de l’islamophobie croissante et de l’intensification de la rhétorique anti-immigrants et anti-réfugiés au Canada comme dans le monde.

(TORONTO, le 22 février 2016) – L’Association des centres de santé de l’Ontario salue les excuses présentées aujourd’hui par la première ministre Kathleen Wynne à « tous les Franco-Ontariens et toutes les Franco-Ontariennes, leurs communautés et tous et toutes qui ont souffert à cause du Règlement 17 ». Dans son discours, la première ministre a reconnu les obstacles vécus par les francophones depuis le dernier siècle, ainsi que l’échec de cette politique.

L’importante couverture médiatique de l’obtention par Caitlyn Jenner du statut juridique de femme a contribué à sensibiliser la population aux luttes des personnes transgenres. Il était temps. Or, le cheminement de Caitlyn Jenner est bien différent de celui de la plupart des personnes trans et LGBT. Très peu d’entre elles jouissent des privilèges qui accompagnent sa célébrité et sa richesse. 

La pauvreté est un des facteurs déterminants de la santé les plus critiques, et elle représente l’un des problèmes les plus tenaces auxquels se heurtent les personnes vivant en Ontario. Or à Hamilton, qui connaît l’un des pires taux de pauvreté dans la province, le problème est encore plus grave

Lorsque Susan Critch a entendu parler pour la première fois du potager communautaire de Wasaga Beach par l’intermédiaire du Centre de santé communautaire du sud de la baie Géorgienne, elle avait l’intention de cultiver des produits maraîchers. Ce qu’elle a fait, mais elle a également récolté une autre expérience.

Les immigrants viennent au Canada en quête d’une vie meilleure, mais dans de nombreux cas, leur état de santé empire. Selon un rapport de la santé publique de Toronto qui remonte à 2011, quand ils arrivent au Canada la plupart des nouveaux arrivants sont en meilleure santé que les résidents nés au Canada, mais au fil du temps, les nouveaux arrivants perdent cet avantage alors que leur santé décline. Parfois, les raisons de cette perte sont évidentes : l’incapacité de se procurer des aliments sains ou un logement décent.

Du 19 au 25 octobre, 113 centres membres de l’ACSO partout dans la province célébreront la Semaine de la santé communautaire.

Au Canada, le dossier médical électronique (DME) n’avait jamais, jusqu’ici, reflété les programmes de guérison traditionnelle autochtones. Grâce au rôle de chef de file exercé par un groupe de travail présidé par Anishnawbe Health Toronto, 73 codes visant à refléter les pratiques de guérison traditionnelles ont été élaborés et sont maintenant accessibles à travers l’instance de Nightingale on Demand (NOD) de l’ACSO. 

Pages

health