Language switcher

Social Icons

Text Resize

BrowseAloud

Un nouveau programme de recherche portera sur les soins primaires pour les populations ayant des besoins complexes

TORONTO, le 2 décembre 2015 - L'Association des centres de santé de l'Ontario est heureuse d'annoncer la nomination de Dre Jennifer Rayner, une épidémiologiste innovante qui possède une vaste expérience de l'étude des soins primaires interprofessionnels. Dre Rayner mettra sur pied et dirigera un nouveau programme de recherche visant à développer les connaissances de la façon dont le système de soins primaires de l'Ontario peut mieux servir les populations vulnérables, une nécessité soulignée récemment par Qualité des services de santé Ontario dans son rapport sur ce secteur. 
 
Le nouveau programme de recherche se penchera sur les services et les programmes offerts par les 109 centres membres de l'Association. Ces centres de santé communautaire, centres autochtones d'accès aux soins de santé, cliniques dirigées par du personnel infirmier praticien et équipes de santé familiale communautaire mettent tous l'accent sur les besoins des populations dont la santé est le plus à risque. Le mandat de Dre Rayner consiste à former des partenariats avec les universités et d'autres partenaires de recherche afin d'étudier la santé de ces populations à risque desservies par les membres de l'ACSO, et les services qui leur sont offerts.
 
« Un des défis les plus importants que doit relever notre système de santé, c'est de savoir comment améliorer la performance au service des gens et des communautés qui se heurtent à des obstacles à leur santé, explique Dre Rayner. Le programme de recherche de l'ACSO relèvera ce défi d'une manière très rigoureuse et systématique. Il traduira la science en pratique de sorte que les membres de l'Association puissent améliorer en permanence leurs façons de faire. Il peut aussi façonner l'évolution globale du mode de prestation des soins primaires de manière à répondre aux besoins des individus et des populations. »
 
L'ACSO prête un intérêt particulier à l'étude des caractéristiques du modèle de prestation de services de ses membres, axé sur la santé et le bien-être. Ce modèle applique une approche très complète de la prestation des soins primaires et présente des attributs qui, selon les chercheurs, seraient liés à une performance solide en matière de prestation de services. 
 
« Nos membres présentent des caractéristiques uniques, affirme Adrianna Tetley, chef de la direction de l'ACSO. Ils sont gérés par la communauté et ils ont concentré leurs efforts sur les déterminants de la santé en appliquant une approche de développement communautaire. Notre nouveau programme de recherches nous renseignera sur l'impact de ces caractéristiques distinctives et comment nous pouvons continuer à les améliorer. »
 
Dre Rayner, qui est titulaire d'un doctorat en épidémiologie et en biostatistique de l'Université Western Ontario, a acquis une vaste expérience de travail avec des bases de données administratives et est l'auteure de plusieurs études importantes, notamment en collaboration avec l'Institut pour les sciences évaluatives cliniques (ISÉC).
 
« Jennifer Rayner a été une force motrice en Ontario pour rehausser les méthodes de mesure afin de soutenir l'amélioration de la recherche et de la qualité », explique DrRick Glazier, scientifique principal à l'ISÉC. « Ses principales contributions touchent le secteur des centres de santé communautaire (CSC), mais son influence et son engagement s'étendent à l'ensemble des soins primaires en Ontario. Son travail de pionnier sur le couplage des données et les profils de santé et de soins de santé des CSC ont contribué à démontrer que les CSC font un superbe travail de prestation de soins primaires qui couvre plusieurs des populations les plus vulnérables et marginalisées de la province. Son nouveau rôle de responsable de la recherche de l'ACSO lui donnera encore plus de latitude pour entreprendre des recherches et s'engager avec d'autres à faire progresser des recherches qui aboutiront à une meilleure santé pour toute la population. J'ai très hâte de collaborer avec elle dans ce nouveau rôle. »
 
Dre Rayner assume ses nouvelles responsabilités à la mi-janvier; toutefois, les membres de la communauté de la recherche peuvent la joindre maintenant à jennifer.rayner@aohc.org

Demandes de renseignements des médias : 
Mary MacNutt
marym@aohc.org
416-236-2539 poste 233

Mercredi, Décembre 2, 2015
health